Les premiers 100 jours

Personnes clés

En général, le nouveau ministre de la Justice communique avec plusieurs principaux intervenants, notamment la juge en chef du Canada ainsi que les ministres provinciaux et territoriaux responsables de la Justice, au cours des semaines suivant son entrée en fonction. Lorsque de telles réunions sont prévues, en personne ou au téléphone, les représentants de Justice Canada préparent des documents d'information détaillés et des points de discussion pour appuyer le ministre.

La juge en chef de la Cour suprême du Canada, la très honorable Beverley McLachlin, est également présidente du Conseil canadien de la magistrature, qui comprend les juges en chef de toutes les cours supérieures du Canada. Sa biographie, ainsi que des points de discussion pour votre entretien téléphonique, se retrouvent à l'Annexe 1. Des documents d'information et points de discussion additionnels en vue d'une rencontre future vous seront remis lorsqu'une date sera confirmée.

La dernière rencontre des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) responsables de la Justice a eu lieu en octobre 2014, à Banff, Alberta.      [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.13(1), s.14]      De l'information additionnelle concernant cette réunion est disponible à la note 2. Une liste et les biographies des ministres de la Justice et procureurs généraux provinciaux et territoriaux ainsi que des points de discussion suggérés pour vos entretiens téléphoniques se retrouvent à l'annexe 2.

Des lettres de présentation aux ministres de la Justice et aux procureurs généraux provinciaux et territoriaux seront préparées, aux fins de signature, et envoyées séparément à votre bureau.

À la suite de votre nomination, la procureure générale des États-Unis, Mme Loretta Lynch, ainsi que la présidente de l'Association du Barreau canadien, Mme Janet M. Fuhrer, pourraient communiquer avec vous afin de discuter de questions d'intérêt commun. Leurs biographies et des points de discussion suggérés sont joints aux annexes 3 et 4. De l'information additionnelle concernant les prochaines réunions du Quintet des procureurs généraux se trouve à la note D-4 et celles de l'Association du Barreau canadien se trouve à la note 5.

Annexes

Biographie de la juge en chef du Cour suprême du Canada, la très honorable Beverley McLachlin et des points de discussion

LA TRÈS HONORABLE BEVERLEY McLACHLIN, C.P.

LA TRÈS HONORABLE BEVERLEY McLACHLIN, C.P.
JUGE EN CHEF DU CANADA

La très honorable Beverley McLachlin est née et a été élevée dans le sud de l'Alberta. Elle a fréquenté l'Université de l'Alberta à Edmonton et c'est là qu'elle a obtenu son baccalauréat ès arts avec spécialisation et sa maîtrise ès arts en philosophie, en 1964, ainsi qu'un baccalauréat en droit (LL.B), en 1968. Elle a aussi reçu plusieurs diplômes honorifiques.

La juge en chef McLachlin a complété son stage à Edmonton et a pratiqué le droit à Edmonton, Fort St. John et Vancouver de 1968 à 1971. Elle a enseigné à la Faculté de droit de l'Université de la Colombie-Britannique de 1975 à 1981.

En 1981, la juge en chef McLachlin a été nommée à la County Court of Vancouver. Elle a accédé à la Cour suprême de la Colombie-Britannique à la fin de la même année, puis à la Cour d'appel de la Colombie-Britannique en 1986. En 1988, elle est devenue la juge en chef de la Cour suprême de la Colombie-Britannique et est restée à ce poste jusqu'à sa nomination à la Cour suprême du Canada, en 1989.

La juge en chef McLachlin a écrit de nombreux ouvrages. Elle a été présidente du Conseil canadien de la magistrature, présidente du Conseil consultatif de l'Ordre du Canada et présidente du Conseil des gouverneurs de l'Institut national de la magistrature.

Elle a été nommée juge en chef de la Cour suprême du Canada le 7 janvier 2000. Elle est également membre du Conseil privé du Canada.

Points de discussion
Appel de courtoisie avec la juge en chef du Canada

     [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.21(1)(a), s.21(1)(b)]     

PRÉPARÉ PAR
Adair Crosby
Avocate-conseil
Services des affaires judiciaires, des cours et des tribunaux administratifs

APPROUVÉ PAR
Laurie Wright
Sous-ministre adjointe
Secteur du droit public

Liste et biographies des ministres de la Justice et procureur généraux provinciaux et territoriaux et points de discussion

Gouvernement Ministère Ministre Sous-ministre
Canada Justice et procureur général   William F Pentney, c.r.
Service des poursuites pénales du Canada Brian Saunders (Directeur des poursuites pénales)
Sécurité publique   François Guimont
Terre-Neuve-et-Labrador Justice et Sécurité publique Darin King Paul Noble
Procureur général Felix Collins
Île-du-Prince-Édouard Premier ministre de l'I.P.E. Justice, procureur général et sécurité publique H. Wade MacLauchlan Michele Dorsey
Nouvelle-Écosse Justice et procureur général Diana C. Whalen Tilly Pillay, Q.C.
Poursuites publiques (Justice)   Martin E Herschorn (Poursuites publiques)
Nouveau-Brunswick Justice and procureur général Stephen Horsman Johanne Bray
Sécurité publique Graig Dalton
Québec Justice and procureur général Stéphanie Vallée Nathalie G. Drouin
Poursuites criminelles et pénales  

Annick Murphy (Directrice des poursuites criminelles et pénales)
Sécurité publique Lise Thériault Denis Marsolais
Ontario Procureur général Madeleine Meilleur Patrick Monahan
Sécurité communautaire Yasir Naqvi Matt Torigian
Services correctionnels Stephen Rhodes
Manitoba Justice et procureur général Gord Mackintosh Donna Miller
Saskatchewan Justice et procureur général Gordon Wyant Kevin Fenwick
Services correctionnels et services de police Christine Tell Dale McFee
Alberta Justice et solliciteur général Kathleen Ganley Philip Bryden
Procureur général Curtis Clarke (Sous-solliciteur général délégué)
Colombie-Britannique Justice et procureur général Suzanne Anton Lori Wanamaker (Sous-solliciteur général et sous-ministre)
Richard Fyfe (sous-procureur général)
Yukon Justice Brad Cathers Thomas Ullyett
Territoires du Nord-Ouest Justice David Ramsay Sylvia Haener
Nunavut Justice Paul Okalik Elizabeth Sanderson

L'HONORABLE DARIN KING

L'HONORABLE DARIN KING

MINISTRE DE LA JUSTICE ET DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR

Darin King est né à Grand Bank et a été élevé à Fortune, sur la côte sud de Terre-Neuve-et-Labrador. Après ses études secondaires, il a obtenu un baccalauréat en éducation et un diplôme en services des ressources scolaires à l'Université Memorial, une maîtrise en éducation à l'Université Saint Mary's, à Halifax, et un doctorat à l'Université Northcentral en Arizona.

Avant d'être élu, M. King était PDG et directeur, Éducation, à la Commission scolaire de l'Est. Il était responsable de 127 écoles et d'environ 46 000 élèves. Pendant sa carrière en éducation, il a été titulaire de classe et a occupé divers postes de direction à l'échelle de l'école et de la commission scolaire. Il a également enseigné au deuxième cycle à l'Université Memorial et a supervisé des étudiants au doctorat.

M. King a été initialement élu à la Chambre d'assemblée en tant que député de la circonscription de Grand Bank en octobre 2007 et a été nommé secrétaire parlementaire du ministre de l'Éducation. Il a été réélu à la Chambre d'assemblée en octobre 2011.

Il a été ministre de l'Éducation; des Ressources humaines; du Travail et de l'Emploi; des Pêches et de l'Aquaculture; de la Justice; du Travail; et de l'Entreprise, du Tourisme, de la Culture et du Développement rural. Il a également été leader parlementaire du gouvernement.

En mars 2015, il a été nommé leader parlementaire du gouvernement ainsi que ministre de l'Entreprise, du Tourisme, de la Culture et du Développement rural; ministre responsable de la Research and Development Corporation; ministre de la Justice et de la Sécurité publique et ministre des Services d'incendie et d'urgence.

M. King a été membre de différents conseils et organismes et a ainsi acquis une vaste expérience en service communautaire et en développement rural.

L'HONORABLE FELIX COLLINS

L'HONORABLE FELIX COLLINS

PROCUREUR GÉNÉRAL TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR

Felix Collins est né à St. Anne's, dans la baie Placentia. À l'Université Memorial de Terre-Neuve, il a obtenu un baccalauréat ès arts en éducation en 1964, et un autre baccalauréat en arts, en 1968. Il a terminé une maîtrise en éducation à l'Université de Boston en 1972 et un baccalauréat en droit à l'Université d'Ottawa en 1995, année où il a reçu la bourse Newton Rowell pour son dévouement au sein de la fonction publique.

M. Collins a travaillé comme directeur d'école, enseignant, coordonnateur et surintendant de l'éducation jusqu'à sa retraite en 1992, année de son entrée à la faculté de droit. Il a été admis au barreau de Terre-Neuve en avril 1996 et est membre de la Law Society of Newfoundland. Il a pratiqué le droit à St. John's jusqu'en 2007. M. Collins a siégé au conseil municipal de Placentia pendant 19 ans et a été maire de la municipalité pendant 16 ans.

En février 2006, M. Collins a été élu à la Chambre d'assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador en tant que député de la circonscription de Placentia – St. Mary's dans le cadre d'une élection partielle. Il a été réélu au moment des élections générales d'octobre 2007. Comme député à la Chambre d'assemblée, M. Collins a été vice- président de plusieurs comités, président du Comité des élections et des privilèges et membre du Comit&eacueacute; des comptes publics. Il a également assumé les fonctions de conseiller législatif pour le ministre des Ressources naturelles, et de commissionnaire responsable de l'examen des limites de la zone de développement agricole de la région urbaine de St. John's.

En octobre 2009, M. Collins a été nommé ministre de la Justice et procureur général. Il a été réélu député de Placentia – St. Mary's en octobre 2011 et a été de nouveau nommé ministre de la Justice et procureur général. Il a ensuite été ministre des Affaires intergouvernementales et autochtones d'octobre 2012 à octobre 2013, puis procureur général de janvier à septembre 2014, poste auquel il a été de nouveau nommé le 12 mars 2015.

L'HONORABLE H. WADE MacLAUCHLAN

L'HONORABLE H. WADE MacLAUCHLAN

PREMIER MINISTRE DE L'ILE-DU-PRINCE- ÉDOUARD

MINISTRE DE LA JUSTICE ET DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET PROCUREUR GÉNÉRAL

H. Wade MacLauchlan est né à Stanhope et c'est là qu'il a fait ses premières études avant de fréquenter l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard, l'Université du Nouveau-Brunswick et l'Université Yale.

Avant de se lancer en politique provinciale, M. MacLauchlan a été doyen de la faculté de droit de l'Université du Nouveau-Brunswick et professeur de droit à l'Université Dalhousie. Il a été recteur de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard de 1999 à 2011. Pendant cette période, l'université a pris de l'envergure aussi bien à l'échelle régionale que nationale, a réalisé de grandes avancées en matière de recherche et de développement et s'est mise à accorder plus d'attention à l'engagement communautaire.

M. MacLauchlan est l'auteur de la biographie politique d'Alex. B Campbell, celui qui a été le plus longtemps premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard. L'ouvrage est intitulé Alex B. Campbell: The Prince Edward Island Premier Who Rocked the Cradle.

M. MacLauchlan est très actif au sein de la collectivité. Il a notamment été membre du conseil local de la localité de North Shore; il a coprésidé la conférence de Georgetown; il a été membre du conseil de la Fédération des municipalités de l'Î.-P.-É.; enfin, il a siégé au conseil de plusieurs grandes fondations philanthropiques. Il a été reçu à l'Ordre du Canada en 2008 et à l'Ordre de l'Île-du-Prince-Édouard en 2014.

M. MacLauchlan fut ré-élu premier ministre de l'Île-du- Prince-Édouard le 4 mai 2015.

L'HONORABLE DIANA C. WHALEN

L'HONORABLE DIANA C. WHALEN

MINISTRE DE LA JUSTICE ET PROCUREURE GÉNÉRALE NOUVELLE-ÉCOSSE

Diana C. Whalen a été élue pour la première fois à la Chambre d'assemblée de la Nouvelle-Écosse comme député d'Halifax Clayton Park en 2003. Elle a été réélue en 2006 et en 2009. Elle a été élue encore une fois comme député de Clayton Park West en 2013.

Elle a été ministre des Finances et du Conseil du Trésor, ministre responsable de la Société des alcools de la Nouvelle-Écosse, ministre responsable de la loi sur la Commission des services publics et d'examen (Utility and Review Board Act) et ministre responsable de plusieurs lois qui relèvent généralement du portefeuille des finances et de la Société des alcools.

Elle a été conseillère en gestion et conseillère municipale pour le district 16 de la MRH.

Elle est présidente du Comité de modification des lois. Elle est membre du Comité des affaires internes.

L'HONORABLE STEPHEN HORSMAN

L'HONORABLE STEPHEN HORSMAN

MINISTRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET PROCUREUR GÉNÉRAL MINISTRE DE LA JUSTICE NOUVEAU-BRUNSWICK

Stephen Horsman a reçu son diplôme de l'école secondaire d'Oromocto en 1980. Il possède un baccalauréat ès arts de l'Université St. Thomas (1985) et un baccalauréat en éducation (1986). Pendant qu'il était à St. Thomas, il a reçu deux fois le prix John Frederick Walls pour l'excellence dans les études et les sports et a été nommé six fois le joueur le plus utile de l'équipe de basketball. On l'a désigné trois fois athlète de l'année et on lui a aussi décerné le Sports Governing Board Medallion pour ses contributions exceptionnelles au sport à l'Université St. Thomas.

M. Horsman a obtenu son diplôme de l'Académie de police de l'Atlantique en 1987. Il a travaillé comme policier à la ville de Fredericton pendant 25 ans avant de prendre sa retraite. Il a de l'expérience comme enseignant suppléant et comme entraîneur et a siégé bénévolement à divers conseils et comités communautaires.

M. Horsman a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative en septembre 2014 comme député de Fredericton-Nord et a été assermenté en tant que vice-premier ministre, ministre de la Sécurité publique et procureur général, ministre de la Justice et ministre responsable des Affaires militaires le 7 octobre 2014.

STÉPHANIE VALLÉE

STÉPHANIE VALLÉE

MINISTRE DE LA JUSTICE ET PROCUREURE GÉNÉRALE QUÉBEC

Stéphanie Vallée a étudié à l'Université d'Ottawa et a décroché son baccalauréat en droit civil (LL.L.) en 1993. Elle a été reçue au Barreau du Québec en 1995.

De 1995 à 2007, Me Vallée a été associée au sein du cabinet Vallée & Hubert, un cabinet d'avocats à Maniwaki, et elle a occupé le poste de négociatrice en chef du gouvernement fédéral au ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien de 2006 à 2007.

Me Vallée est très engagée dans les affaires culturelles et a été membre du conseil d'administration de la radio communautaire CHGA (1995-2000); membre du conseil exécutif et du conseil d'administration de la Maison de la culture de la Vallée-de-la-Gatineau (1999-2004); membre de l'Association québécoise des avocats et avocates de la défense, district de Hull (2001-2007); membre de l'organisation de participation des parents du Collège Sacré-Cœur, à Maniwaki (2003-2006); et conseillère au Conseil du Barreau de Hull (2004-2007).

Me Vallée a été nommée ministre de la Justice du Québec en 2014.

L'HONORABLE MADELEINE MEILLEUR

L'HONORABLE MADELEINE MEILLEUR

PROCUREURE GÉNÉRALE ONTARIO

     [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.19(1)]      Elle est une infirmière autorisée et une avocate spécialisée dans le droit du travail et de l'emploi. Elle a été élue pour la première fois à l'Assemblée législative de l'Ontario en 2003, après plus d'une décennie en politique municipale.

Avant d'être nommée procureure générale en mars 2014, Mme Meilleur a été ministre de la Culture (2003-2006), ministre des Services sociaux et communautaires (2006-2011) et ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels (2011-2014). De plus, Mme Meilleur est ministre responsable des Affaires francophones depuis février 2013.

L'ambassadeur de France au Canada lui a décerné le titre de Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur en mars 2012.

En tant que ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Mme Meilleur a établi la première Table de concertation sur les droits civils en Ontario. Elle a joué un rôle actif dans le soutien de la police, des pompiers, des agents correctionnels et d'autres premiers intervenants, et elle a dirigé avec succès les efforts visant à faire de l'Ontario la première province au Canada à rendre obligatoire l'installation de systèmes automatiques de gicleurs dans les foyers de soins pour personnes âgées ou autres personnes vulnérables.

Sous sa direction, l'Ontario a fait adopter des lois qui favorisent l'inclusion sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle, ainsi que l'ouverture des dossiers d'adoption. Elle a également supervisé l'adoption d'une version nouvelle et plus rigoureuse de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario, bouclant ainsi 30 ans d'efforts pour mieux protéger le patrimoine ontarien.

À titre de ministre déléguée aux Affaires francophones, Mme Meilleur s'est engagée à ériger des communautés francophones plus solides grâce à des investissements massifs en éducation et en santé avec notamment l'agrandissement de l'hôpital Montfort à Ottawa.

L'HONORABLE GORD MACKINTOSH

L'HONORABLE GORD MACKINTOSH

MINISTRE DE LA JUSTICE ET PROCUREUR GÉNÉRAL MANITOBA

Gord Mackintosh détient des diplômes en études politiques et en droit. Il a travaillé pour la Commission des droits de la personne du Manitoba et pour la Commission canadienne des droits de la personne, puis a été par la suite sous-greffier à l'Assemblée législative du Manitoba. Quand il était avocat au sein du cabinet Thompson Dorfman Sweatman, il a travaillé à des dossiers environnementaux et a notamment conseillé Elijah Harper pendant la crise constitutionnelle du lac Meech.

M. Mackintosh a été président du Comité sur les droits des patients et a siégé aux conseils d'administration de la Rainbow Society (pour les enfants atteints de maladies potentiellement mortelles) et de l'Association manitobaine des droits et libertés.

M. Mackintosh a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative du Manitoba comme député néo- démocrate de la circonscription de St. Johns, située dans Winnipeg-Nord, en 1993 et a été réélu lors de cinq élections générales. Il a été leader parlementaire du gouvernement et ministre de la Justice et procureur général; ministre chargé de l'application de la Loi sur la société d'assurance publique du Manitoba; ministre des Services à la famille et du Logement et ministre responsable des Personnes handicapées; ministre des Services à la famille et de la Consommation, responsable de la Société des alcools du Manitoba et ministre de la Conservation et de la Gestion des ressources hydriques.

M. Mackintosh a contribué à la création de salles d'audience et de salles d'attente adaptées aux enfants victimes de crimes, de Cybertaide.ca (pour le signalement de prédateurs et de pornographie juvénile en ligne), de l'alerte Amber provinciale, d'un site Web sur les délinquants à risque élevé et de dispositions législatives sévères concernant les pensions alimentaires. Il a contribué aux efforts qui ont mené au resserrement des lois protégeant les enfants.

Le 29 avril 2015, M. Mackintosh a été nommé ministre de la Justice et procureur général, ministre responsable des Affaires constitutionnelles et ministre chargé de l'application de la Loi sur la société d'assurance publique du Manitoba.

L'HONORABLE GORDON S. WYANT, Q.C.

L'HONORABLE GORDON S. WYANT, c.r.

MINISTRE DE LA JUSTICE ET PROCUREUR GÉNÉRAL SASKATCHEWAN

Gordon S. Wyant est né et a grandi en Saskatchewan. Il a obtenu son baccalauréat ès arts avec distinction en 1985 et son diplôme de la faculté de droit de l'Université de la Saskatchewan en 1986. Peu après la collation des grades, Gordon a commencé à pratiquer le droit dans le cabinet d'avocats McKercher LLP et a continué d'y pratiquer en tant qu'associé jusqu'au moment de sa nomination au poste de procureur général.

M. Wyant a servi la communauté dans de nombreux rôles et au sein de nombreux organismes au cours des 25 dernières années, notamment auprès de la Chambre de commerce de Saskatoon, en tant que président de Centraide de Saskatoon et comme directeur fondateur de la Fondation pour la santé des enfants de la Saskatchewan.

Depuis 2000, M. Wyant est également un fonctionnaire actif. Il a été élu à titre de fiduciaire pour le Conseil des écoles publiques de Saskatoon et a présidé le Conseil pendant deux ans. Il a été élu conseiller municipal du quartier 5 en 2003 et réélu en 2006 et 2009. M. Wyant siège à de nombreux comités de conseil, notamment comme président du comité sur la planification et les opérations depuis 2006, et il est membre de deux comités permanents de la Fédération canadienne des municipalités.

M. Wyant a été nommé conseiller de la reine en 2009. Il a été élu pour la première fois comme député de Saskatoon Northwest dans une élection partielle en octobre 2010. Il a ensuite été réélu à l'élection provinciale de 2011.

Le 25 mai 2012, Gordon a été nommé par le premier ministre Brad Wall à titre de ministre de la Justice et procureur général et de leader adjoint du gouvernement. En juin 2014, M. Wyant a aussi été nommé ministre responsable de SaskBuilds.

L'HONORABLE KATHLEEN GANLEY

L'HONORABLE KATHLEEN GANLEY

MINISTRE DE LA JUSTICE ET SOLLICITEURE GÉNÉRALE ALBERTA

En plus de son doctorat en jurisprudence de l'Université de Calgary, Kathleen Ganley détient également un baccalauréat ès arts avec spécialisation en philosophie et un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en psychologie.

En plus de diverses autres bourses, on a décerné à Mme Ganley la médaille d'argent de la faculté de philosophie ainsi que le prix d'excellence de premier cycle de l'Université de Calgary.

Avant d'amorcer sa carrière en droit, Mme Ganley a consacré un été à travailler comme intervenante aux services juridiques aux étudiants et comme assistante de recherche à RESOLVE Alberta, un réseau de recherche qui cherche à mettre fin à la violence faite aux femmes.

Mme Ganley a fait son stage à la Cour provinciale de l'Alberta de juin 2011 à mars 2012. Elle a travaillé au sein d'un cabinet d'avocats privé, se spécialisant en droit du travail, de l'emploi et des droits de la personne.

Mme Ganley fait beaucoup de bénévolat et a participé à diverses activités communautaires au fil des années, entre autres pour donner des services juridiques aux étudiants, prodiguer des soins aux patients à l'hôpital Foothills, enseigner la natation, donner des conseils pour des camps pour enfants et contribuer au théâtre communautaire.

Mme Ganley a été élue à l'Assemblée législative de l'Alberta comme députée de Calgary-Buffalo le 5 mai 2015. Elle a été nommée ministre de la Justice et procureure générale ainsi que ministre des Relations avec les Autochtones le 24 mai 2015.

L'HONORABLE SUZANNE ANTON, Q.C.

L'HONORABLE SUZANNE ANTON, c.r.

MINISTRE DE LA JUSTICE ET PROCUREURE GÉNÉRALE COLOMBIE-BRITANNIQUE

Suzanne Anton a obtenu un diplôme en mathématiques de l'Université de Victoria et un baccalauréat en droit de l'Université de la Colombie-Britannique. Avant de faire de la politique, Mme Anton était procureure de la couronne et enseignait les mathématiques au Portugal et au Nigéria.

Elle a acquis son expérience du leadership, de la gestion et des finances dans quelques-unes des plus importantes organisations de la Colombie-Britannique. Avant d'être élue à l'Assemblée législative, Mme Anton a siégé au Vancouver Park Board (2002-2005) et au conseil municipal de Vancouver (2005-2011). Elle a aussi siégé à divers conseils communautaires, conseils d'administration d'entreprises et conseils d'organisations sportives, notamment à ceux de Translink, du Vancouver Symphony Orchestra, du BC Sports Hall of Fame et de la BC Pavilion Corporation. Elle a aussi siégé au comité de la coupe Grey 2011 et du comité Vancouver 125.

Mme Anton a été la représentante de Vancouver à la Fédération canadienne des municipalités, où elle a été vice-présidente du comité chargé d'accroître la participation des femmes dans les administrations municipales et membre du comité d'examen de la gouvernance.

À titre d'administratrice de Metro Vancouver, Mme Anton a siégé au comité de gestion des déchets, au comité d'aménagement du territoire et du transport et au comité mixte UBC-Metro Vancouver.

En 2013, Suzanne Anton a été élue députée de la circonscription de Vancouver-Fraserview, après avoir mené une brillante carrière dans l'administration municipale. Elle a été nommée procureure générale et ministre de la Justice le 10 juin 2013.

L'HONORABLE BRAD CATHERS

L'HONORABLE BRAD CATHERS

MINISTRE DE LA JUSTICE YUKON

Brad Cathers vit dans la circonscription de Lac Laberge depuis 1983. Avant d'être élu pour la première fois à l'Assemblée législative du Yukon en 2002, M. Cathers faisait de la politique fédérale. Il a été le président de l'association de la circonscription du Yukon pour le Parti réformiste du Canada/l'Alliance canadienne (1998-2002); un membre du Grassroots Advisory Committee on the United Alternative du Parti réformiste du Canada (1998-1999); et le représentant du Yukon au Canadian Alliance National Council (2000-2002).

M. Cathers a pour la première fois été assermenté comme membre du Cabinet en décembre 2005 et est devenu le plus jeune ministre de la Santé et leader parlementaire du gouvernement au Canada. Il a été nommé de nouveau au Cabinet en octobre 2006 et en novembre 2011. Il a été ministre de la Santé et des Services sociaux, ministre de l'Énergie, des Mines et des Ressources, ministre des Services communautaires, ministre responsable de la Société d'habitation du Yukon, ministre responsable de la Commission de la santé et de la sécurité au travail du Yukon, ministre responsable de la Société des alcools du Yukon et de la Commission des loteries du Yukon et leader parlementaire du gouvernement.

M. Cathers a été leader parlementaire du gouvernement de décembre 2005 à août 2009 et de novembre 2011 à janvier 2015. Il est en ce moment leader parlementaire adjoint du gouvernement. En janvier 2015, il a été nommé ministre de la Justice et ministre responsable de la Société de développement du Yukon et de la Société d'énergie du Yukon.

L'HONORABLE DAVID RAMSAY

L'HONORABLE DAVID RAMSAY

MINISTRE DE LA JUSTICE TERRITOIRES DU NORD-OUEST

David Ramsay est né à Saint John, au Nouveau- Brunswick. Il a fréquenté l'Université du Nouveau- Brunswick, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en sciences politiques et histoire, avec spécialisation en droit des Autochtones et autonomie gouvernementale.

L'expérience politique antérieure de M. Ramsay comprend cinq années à titre de conseiller municipal de Yellowknife. Il a également présidé l'Association de la circonscription progressiste-conservatrice de l'Arctique de l'Ouest (1998-2003). En 1996, la Banque de développement du Canada lui a remis le prix du jeune entrepreneur de l'année.

M. Ramsay a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest lors des élections territoriales de novembre 2003, à titre de député de la circonscription de Kam Lake, à Yellowknife. De 2003 à 2007, il a été vice-président du Comité plénier et membre du Comité permanent de la gouvernance et du développement économique, du Bureau de régie et du Comité permanent de la surveillance et de la reddition de compte. Il a été réélu en octobre 2007 et en octobre 2011, et c'est à ce moment qu'il a été assermenté comme membre du Conseil exécutif et nommé ministre de l'Industrie, du Tourisme et de l'Investissement et ministre des Transports. Il a été élu vice-président de la Pacific North West Economic Region en 2011 puis président en 2014.

M. Ramsay a été nommé ministre de la Justice en octobre 2013.

L'HONORABLE PAUL OKALIK

L'HONORABLE PAUL OKALIK

MINISTRE DE LA JUSTICE NUNAVUT

Paul Okalik est né et a grandi à Pangnirtung, alors dans les Territoires du Nord-Ouest. Son engagement indéfectible à l'autodétermination des Inuits a émergé avec ses premières interactions avec les gouvernements. Il a vécu son adolescence dans un pensionnat à Frobisher Bay. Au début des années 1980, M. Okalik a accepté le défi d'être négociateur pour la Fédération Tunngavik du Nunavut. Il a contribué aux négociations avec le gouvernement du Canada qui ont mené à la signature historique, en 1993, de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut.

M. Okalik est titulaire d'un baccalauréat ès arts (B.A.) en sciences politiques et en histoire canadienne de l'Université Carleton et d'un baccalauréat en droit (LL.B) de l'Université d'Ottawa. Il a été reçu au barreau des Territoires du Nord-Ouest en février 1999, quelques mois avant la création du Nunavut.

Peu de temps après, M. Okalik est devenu le premier premier ministre du Nunavut après avoir été élu d'un commun accord par les députés de l'Assemblée législative, et il a également assumé le rôle de ministre de la Justice. Il a assumé ces fonctions de 1999 à 2008. Durant son premier mandat, il a immédiatement fait construire des écoles dans plusieurs collectivités.

De 2008 à 2011, M. Okalik a été député de l'Assemblée législative. À ce titre, il a présenté la Loi sur l'Ordre du Nunavut, le premier projet de loi d'initiative parlementaire adopté par l'Assemblée législative.

M. Okalik soutient activement la soupe populaire d'Iqaluit et Habitat pour l'humanité et fait du bénévolat pour ces organismes. Il parle couramment l'inuktitut et l'anglais et travaille à améliorer son français.

M. Okalik a été élu député de la circonscription d'Iqaluit Sinaa lors de la 4e Assemblée législative du Nunavut en octobre 2013.

Points de discussion
Appels de courtoisie aux homologues provinciaux et territoriaux
  • Je suis heureux que nous ayons l'occasion de discuter ensemble aujourd'hui. Je vous remercie d'avoir répondu à mon appel.
  • C'est pour moi un honneur et un privilège d'assumer mes nouvelles responsabilités de ministre de la Justice et de procureur général du Canada. J'ai hâte de collaborer avec vous et avec les autres partenaires provinciaux et territoriaux.
  • Une collaboration étroite entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux est essentielle pour pouvoir améliorer l'efficacité du système de justice du Canada.
  • Je sais que nous partageons le même objectif, c'est à dire celui de nous assurer que les Canadiens et les Canadiennes ont à leur disposition un système de justice dans lequel ils peuvent avoir confiance. C'est une lourde responsabilité que de maintenir et de renforcer le système de justice du Canada, particulièrement en période d'incertitude économique.
  • Le nouveau gouvernement fédéral est déterminé à entretenir une relation de collaboration avec ses partenaires afin de bâtir un Canada plus fort, plus sécuritaire et meilleur, et nous estimons que les Canadiens et les Canadiennes sont du même avis.
  • Je suis impatient de favoriser l'établissement de relations avec vous et avec nos partenaires provinciaux et territoriaux au fur et à mesure que nous trouverons des moyens de faire du Canada une société juste et équitable.
  • Je tiens à vous remercier de votre précieuse contribution. J'espère renforcer les partenariats à plusieurs égards au cours des années à venir.
  •      [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.13(1), s.14]     
  • Je comprends que bon nombre des questions que nos gouvernements ont soulevées comme étant des priorités feront l'objet d'une discussion.
  • J'ai bien hâte de pouvoir en discuter avec vous alors que nous continuons de trouver des moyens d'améliorer notre système de justice.

     [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.14, s.21(1)(a), s.21(1)(b)]     

PRÉPARÉ PAR
Joe Mileto
Analyste principal
Division des relations intergouvernementales et externes

APPROUVÉ PAR
Donald K. Piragoff
Sous-ministre adjoint principal
Secteur des politiques

Biographie de la procureure générale des États-Unis, Mme Loretta Lynch et points de discussion

LORETTA E. LYNCH PROCUREURE GÉNÉRALE DES ÉTATS-UNIS

LORETTA E. LYNCH
PROCUREURE GÉNÉRALE DES ÉTATS-UNIS

Loretta E. Lynch a été nommée procureure générale des États-Unis par le président Barack Obama en novembre 2014. Sa nomination a été confirmée par le Sénat américain le 23 avril 2015.

Auparavant, Mme Lynch a occupé le poste de procureure des États-Unis pour le district Est de New York. Ce faisant, elle est retournée au bureau qu'elle dirigeait précédemment à titre de procureure des États-Unis de 1999 à 2001, sous la présidence de William J. Clinton. Elle supervisait toutes les enquêtes fédérales criminelles et civiles, ainsi que les causes de Brooklyn, de Queens et de Staten Island, ainsi que des comtés de Nassau et de Suffolk, à Long Island.

Mme Lynch a commencé sa carrière dans le district Est en 1990, après avoir travaillé comme associée au contentieux pour un grand cabinet de New York. Mme Lynch a été directrice du bureau de Long Island de 1994 à 1998, après avoir occupé le poste de directrice adjointe des crimes généraux et directrice des entrevues initiales et des mises en accusation pour le district. Alors qu'elle était au service du bureau de Long Island, elle agissait à titre de procureure principale dans une série de procès concernant des allégations de corruption des pouvoirs publics dans la ville de Brookhaven, à Long Island.

Avant de retourner au bureau à titre de procureure des États-Unis en 2010, Mme Lynch était associée au bureau de New York de Hogan & Hartson L.L.P. Sa pratique était axée sur les litiges commerciaux, la défense en droit criminel des cols blancs et les questions de conformité d'entreprise. Elle a également concentré ses activités sur l'éducation juridique, en siégeant au conseil d'administration du National Institute for Trial Advocacy (NITA), et en donnant une série d'ateliers de plaidoirie pour le Bureau du procureur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). Mme Lynch a aussi agi à titre d'avocate spéciale du procureur pour le TPIR, et elle a mené une enquête spéciale sur les allégations de subornation de témoins et de faux témoignages devant le Tribunal.

Mme Lynch a obtenu un A.B., cum laude, du Harvard College en 1981. Elle a également obtenu un J.D. de la Harvard Law School en 1984, où elle a été conseillère pour le concours de plaidoirie de première année et membre du bureau d'aide juridique et de l'association des étudiants noirs en droit de Harvard.

Points de discussion
Appel de courtoisie avec procureure générale des États-Unis Loretta Lynch

     [Les renseignements ont été retranchés, conformément à la Loi sur l'accès à l'information. s.15(1)]     

PRÉPARÉ PAR
Michelle Douglas
Directrice
Relations internationales

APPROUVÉ PAR
Donald K. Piragoff
Sous-ministre adjoint principal
Secteur des politiques

Biographie de la présidente de l'Association du Barreau canadien, Mme Janet M. Fuhrer et points de discussion

Janet M. Fuhrer PrÉsidentE, association du barreau canadien

Janet M. Fuhrer
PrÉsidentE, association du barreau canadien

Janet Fuhrer est associée au cabinet Ridout & Maybee s.r.l. et travaille à son bureau d'Ottawa. Elle travaillait comme avocate spécialisée en droit de la propriété intellectuelle lorsqu'elle a été admise au Barreau de l'Ontario en 1987. Mme Fuhrer est une spécialiste en droit de la propriété intellectuelle (marques de commerce et droits d'auteur) certifiée par le Barreau du Haut-Canada. Elle a été membre et présidente du Comité sur la certification des spécialistes en droit de la propriété intellectuelle du Barreau du Haut-Canada.

Mme Fuhrer a été présidente du Comité de perfectionnement professionnel de l'Association du Barreau canadien (ABC) et présidente du Conseil des sections nationales (CSN) et de la Section nationale du droit de la propriété intellectuelle. Au cours de son mandat de deux ans à titre de présidente du CSN, Mme Fuhrer a siégé au conseil d'administration, au Comité des finances et au Comité national de l'ABC. Mme Fuhrer a été présidente du Comité de planification stratégique de l'Association du Barreau de l'Ontario (OBO); elle a siégé au Comité des membres de l'OBO et elle a participé au Programme de mentorat de l'OBO à titre de mentor. Dans le cadre de son domaine de pratique, Mme Fuhrer a été présidente (2010-2011) de l'Institut de la propriété intellectuelle du Canada et a occupé des postes de direction au sein de l'American Intellectual Property Law Association. Mme Fuhrer a donné de nombreuses conférences et a participé à de nombreuses rencontres portant sur la propriété intellectuelle.

Dans ses temps libres, elle se passionne pour la course à pied.

Points de discussion
Appel à la présidente de l'Association du Barreau canadien, Janet M. Fuhrer
  • Je vous remercie de prendre le temps de discuter avec moi aujourd'hui. Je reconnais l'importance du rôle joué par l'Association du Barreau canadien et j'espère avoir bientôt l'occasion de vous rencontrer.
  • Comme vous pouvez l'imaginer, je dois absorber beaucoup d'informations au début de mon mandat à titre de ministre de la Justice et de procureur général du Canada. Toutefois, selon ce que j'ai appris jusqu'à maintenant, il est clair que les relations entre le ministère de la Justice et l'Association du Barreau canadien sont très importantes.
  • J'ai hâte d'avoir l'occasion de discuter avec l'Association du Barreau canadien et de peut-être trouver des façons de travailler avec elle sur un vaste éventail de questions liées au domaine de la justice, notamment la question de l'accès à la justice.
  • Je crois comprendre que des rencontres officielles ont lieu, à divers moments au cours de l'année civile, entre des membres de l'Association du Barreau canadien et des représentants du ministère de la Justice. Il s'agit d'une pratique importante parce qu'elle permet de maintenir des liens étroits entre le ministère et l'Association du Barreau canadien.
  • J'espère pouvoir assister à la Conférence juridique annuelle de l'Association du Barreau canadien qui aura lieu à Ottawa en août 2016.

Mise en garde : L'Association du Barreau canadien est un organisme bénévole qui défend les intérêts de la profession juridique; à ce titre, elle soumet des observations au gouvernement, comparaît devant des comités parlementaires et intervient dans des affaires judiciaires.

PRÉPARÉ PAR
Carole Willans
Avocate
Division des relations intergouvernementales et externes

APPROUVÉ PAR
Donald K. Piragoff
Sous-ministre adjoint principal
Secteur des politiques

Date de modification :